Existe-t-il un âge idéal pour entreprendre ?
Ecrit le 05/02/2021
|
Mise à jour le 14/10/2021

Existe-t-il un âge idéal pour entreprendre ?

 

Au sein de notre société, le facteur de l’âge apparaît comme l’une des principales préoccupations pour de nombreux porteurs de projets. En effet, certains d’entre eux ont tendance à penser qu’il faut avoir moins de 30 ans pour créer une start-up à succès. Tandis que d’autres estiment que les fondateurs âgés d’une quarantaine, voire d’une cinquantaine d’années, ont plus de chances d’atteindre le succès.

Mais, en pratique, existe-t-il un “âge idéal” pour créer son entreprise ? Est-il possible d’être trop jeune ou trop vieux pour entreprendre ? Voici des éléments de réponse à ces questions.

Un imaginaire collectif centré sur de jeunes fondateurs brillants

Généralement, pour le commun des mortels, les start-ups au succès fulgurant ont été fondées par de jeunes pionniers, tout juste sortis de l’école ou ayant volontairement interrompu leurs études pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.

Une idée collective assimilable au parcours de Mark Zuckerberg qui a lancé en 2004 le réseau social Facebook depuis sa chambre d’étudiant à Harvard.

Dans la même veine, difficile également de ne pas évoquer Bill Gates, co-créateur de Microsoft à l’âge de 20 ans ou Steve Jobs lorsqu’il co-fonde Apple à 21 ans, après avoir abandonné ses études. Alors, est-il indispensable d’avoir tout juste 20 printemps pour monter son entreprise et être plus susceptible de réussir ?

 

L’âge moyen des entrepreneurs est plus proche de 40 ans

Bien qu’une grande partie des discours sur l’entrepreneuriat puise dans les success stories de quelques stars ayant porté leur projet au début de la vingtaine, elles ne sont pas la norme. En effet, la réalité est toute autre.

Selon l’étude “ Age et entrepreneuriat à forte croissance” de la Wharton School, l’âge moyen des entrepreneurs américains était de 42 ans entre 2007 et 2014 (voire 45 ans pour les entreprises à forte croissance). En France, selon l’INSEE, l’âge moyen des entrepreneurs est de 36 ans. Conclusion : ce sont donc les entrepreneurs plus mûrs qui créent le plus de nouvelles entreprises.

Lorsque l’on regarde dans le rétroviseur, et que l’on s’intéresse à quelques entrepreneurs emblématiques américains, certains fondateurs très célèbres n’étaient déjà plus tout jeunes lorsqu’ils ont lancé leur entreprise. C’est le cas de Henry Ford qui avait plus de 40 ans lorsque son premier modèle automobile est sorti, ou bien de Ray Kroc qui à 53 ans ouvrait sa première franchise pour les frères McDonald’s.

Quant au Colonel Sanders, le fondateur de Kentucky Fried Chicken, il a 62 ans lorsqu’il lance la première franchise de son célèbre restaurant.

Cependant, dans ces deux derniers cas, n’oublions pas qu’ils possédaient déjà une expérience d’entrepreneur avant de lancer ce qui allait s’avérer des réussites mondiales.

 

Et si entreprendre n’était finalement pas une question d’âge...

Plusieurs études ont tenté de faire un rapprochement entre l’âge et le succès d’un entrepreneur.

Si l’on prend par exemple les entrepreneurs qui ont réussi, on se rend compte que leur détermination, leur mental, leur passion mais aussi leur persévérance importent beaucoup plus que l’âge qu’ils avaient en démarrant.

Ainsi, pour devenir un entrepreneur prospère, l’attitude et la motivation peuvent s’avérer des éléments plus déterminants que l’âge et l’expérience.
Néanmoins, au-delà de cette question de posture, la question de l’expérience est un point clé : d’une part, les entrepreneurs avec de l’expérience professionnelle ont pu développer leur confiance en soi dans des missions qu’ils ont menées, et affirmer leurs compétences.

D’autre part, s’ils ont été collaborateurs, ils ont pu apprendre des erreurs de l’organisation pour laquelle ils travaillaient, tout en étant eux-mêmes à l’abri des répercussions financières de telles erreurs.

Par ailleurs, ils disposent potentiellement de réseaux (un “capital social professionnel”), construit avec le temps, qui leur donne un accès à des ressources qu’un entrepreneur plus junior pourrait avoir plus de difficultés à mobiliser, s’il/elle lui-même/elle-même n’est pas accompagné.e.

Parmi les ressources nécessaires, on pensera forcément à l’accès au financement, aux capitaux, aux technologies et aussi aux talents qui vont permettre de développer l’entreprise. Cet accès aux ressources permet potentiellement d’être beaucoup plus efficient et plus rapide dans son déploiement.

 

La question de l’âge idéal n’est donc vraisemblablement pas la question la plus pertinente.

Il s’agit plutôt de la maturité entrepreneuriale, c’est-à-dire le fait d’être prêt - ou pas - à se lancer dans l’aventure.

Si l’on en croit la théorie de l’effectuation, tout le monde est en mesure de devenir entrepreneur, puisque la première ressource, le premier capital sur lequel s’appuyer, c’est soi-même.

Simplement, tout le monde n’est pas prêt, ou n’a simplement pas envie. Et c’est bien comme cela. Car, que serait un entrepreneur sans équipe pour le suivre ?

Vous souhaitez savoir si vous avez la trempe d’un entrepreneur, ou tout simplement être plus entrepreneur de votre vie ? Découvrez comment Genius peut vous y aider.

Inscrivez-vous à la Newsletter !

Recevez dès maintenant des articles et des portraits qui
pourront vous inspirer pour enfin entreprendre la vie qui vous inspire !
En validant le formulaire, j'accepte que mes données soient utilisées dans le cadre de la relation commerciale
avec Genius Transition et l'envoi de sa newsletter.
Je peux me désabonner à  tout instant sur simple demande email à contact@genius.biz

Newsletter

Recevez dès maintenant des articles et des portraits qui
pourront vous inspirer pour enfin entreprendre la vie qui vous inspire !

Recevoir la brochure

Nous suivre

hello world!
crossmenu